Chat with us, powered by LiveChat

Intolérance à l’acide citrique n’est pas un mythe. Intolérances alimentaires dépistage d’une mauvaise synthèse de l’acide citrique par l’organisme, de tels propos ont été mentionnés plus d’une fois. La plupart du temps, les patients effectuent un examen intolérance alimentaire pour confirmer leur intolérance. Mais en matière d’intolérance et allergies à l’acide citrique, les symptômes peuvent indiquer de sérieuses pistes même sans test d’intolérance alimentaire. Que devez-vous donc savoir sur l’intolérance à l’acide citrique ?

Qu’est-ce que l’intolérance à l’acide citrique ?

Si un test intolérance alimentaire confirme la non-tolérance à l’acide citrique, le patient possède un système immunitaire qui réagit mal à l’acide en question. Cette intolérance alimentaire est assez rare, mais peut apparaitre chez plusieurs types de personnes prédisposées aux allergies alimentaires. Intolérance à l’acide citrique peut également apparaitre dès le plus jeune âge. Cependant, certaines personnes ne développent l’intolérance qu’au cours de leur vie d’adulte. Dans tous les cas, ce type d’intolérance doit inciter à un test intolérance.

Quelles sont les causes de cette intolérance ?

En règle générale, l’intolérance à l’acide citrique est causée par l’incapacité du système immunitaire à identifier les protéines de l’agrume comme étant des éléments nutritifs sains. Cette mauvaise réaction du système immunitaire va provoquer une libération de l’histamine. L’histamine à son tour va s’attaquer aux éléments non acceptés par le système immunitaire. A partir de là, l’intolérance se forme. Donc, l’allergie à l’acide citrique est provoquée par une consommation d’agrumes et d’aliments qui pourraient en contenir.

Quels sont les symptômes de intolérance à l’acide citrique ?

La majorité du temps, une intolérance à l’acide citrique provoque des problèmes cutanés. Il peut s’agir d’éruption, d’irritation, de démangeaison, de couperose, ou encore de sécheresse cutanées. Il est également possible d’avoir des symptômes digestifs comme les nausées et les crampes abdominales. Les urticaires et les risques d’essoufflement ne sont pas non plus à écarter. L’apparition de l’un de ces signes devrait donc alerter une personne qui aurait consommé de l’acide citrique.

Surtout, si les symptômes évoluent vers des signes qui peuvent être fatals au patient, il faut de suite appeler les services d’urgence mobile.

Comment savoir que l’on est réellement intolérant à l’acide citrique ?

On peut reconnaitre une intolérance à l’acide citrique après avoir effectué un test d’allergie clinique. Le test allergie est nécessaire après la découverte des symptômes. Attention, il doit être initié par un allergologue.

Pour savoir si l’on est réellement intolérant à l’acide citrique, on peut toutefois faire un test par provocation. Dans ce cas de figure toutefois, il faut se faire sérieusement suivre par une équipe médicale compétente.

Que faut-il faire lorsque l’on est intolérant à l’acide citrique ?

Être intolérant à l’acide citrique est un cas très délicat. Comme vous le savez, cet acide joue un rôle de conservateur chez plusieurs aliments en conserve. Pourtant, quand on est intolérant à l’acide citrique, on doit éviter d’en consommer. Les intolérants sont donc amenés à apprendre à réviser leur régime alimentaire et à trouver des alternatives nutritionnelles.

www.allergytest.ch